L’identitaire, notion conflictuelle et ambigüe

Jean-Pierre COTTON, professeur de lettres-histoire en LP, syndicaliste CGT, fondateur du musée de Revermont
mercredi 2 novembre 2011
par Lilian Brower Gomes
popularité : 13%

... Avec la mobilité géographique, beaucoup de salariés, déracinés, recherchent les objets et les valeurs de leur passé récent. Dans les quartiers s’affirme une France multiculturelle (bien révélée par 1e Mondial). II est normal que des couches sociales déstabilisées par les mutations se posent simultanément deux questions : d’où venons-nous et ou allons-nous ?

Toutes les époques de bouleversement ont vu s’affirmer pareilles réactions de stabilité. Cette recherche de la permanence dans un contexte de déstabilisation est au cœur même de la recherche identitaire. Tout devient patrimoine : les outils, les savoir-faire, l’école, les chansons, l’habitat, le paysage, la faune, la flore. Dans ce foisonnement de centres d’intérêts tout devient collection : les boîtes d’allumettes, les outils, les images, les chapeaux, les graines, les cartes postales, les poupées, etc. Dans ces "patrimoines en folie" comment dégager des lignes de force ?

Voici, par delà la constatation du phénomène, quelques-unes des questions, que, rétrospectivement, je peux me poser. Et tout d’abord, puisque nous avons fait un musée ethnologique : qu’est-ce que l’ethnologie ?

...

Pour lire l’article, ouvrir les pages jointes :



Documents joints

page1
page1
page2
page2

Navigation

Articles de la rubrique