La semaine est finie, tout le monde est parti, on prépare 2015 !

lundi 14 juillet 2014
par Lilian Brower Gomes
popularité : 4%

Même si on s’y est pris un peu tard cette année pour préparer la semaine de Bréau, nous avons réussi à expérimenter les documents partagés entre tous et créer cette semaine à mille mains avec une richesse de programme exceptionnelle. 2014 a été en quelque sorte une année expérimentale avec des thèmes nouveaux, des intervenants du Pays Viganais, des thématiques qui vont être poursuivies l’année prochaine. Selon certains participants, cette année 2014 a été "la meilleure" parce que l’on "digérait bien" (la cuisine de Mazé version bio et local avec beaucoup de légumes) et parce qu’il y avait "deux cours de yiddish par jour qui rivalisaient en textes, explications et échanges passionnants".

Nous n’étions qu’une quarantaine avec une grande qualité de partage dans les petits groupes qui se sont formés que ce soit pour les lectures d’Annie Agopian de ses propres livres dont le premier sur le génocide Arménien, la surprenante dégustation de fleurs de Pascale Villevalois, la présentation du film espiègle et plein de vitalité de Lionel Marchand, l’incursion dans le monde des Manouches avec Esmeralda Romanez dans sa saga d’exclusions, si ressemblantes à celle des juifs d’Europe, le travail d’une autre construction de l’histoire qui se poursuit ouvrant ses frontières de temps et d’états... Quelles populations ont peuplé ce que l’on appelle la France, comment idéologies et actions passées forgent l’organisation de notre société aujourd’hui ?

Côté artistique Thierry Beauvais et sa fille Mélodie nous ont gâté avec d’une part des phrases en graph pour illustrer le thème de l’année (oeuvrer pour un monde meilleur) qui est maintenant affichée sur l’abri bus de Bréau, d’autre part une création collective à partir de petites têtes sculptées reproduites en plâtre et décorées par enfants et adultes, du village et d’ailleurs. Notre costumière Léa a transformé ces têtes en partie de costumes (voir photos sur Facebook groupe Yiddishland) avec lesquels nous avons défilé dans les villages, de maison en maison, au son des clarinettes klezmer de Marine Goldwasser et de Samuel Maquin et abreuvés des haïkus faits à partir des mots aimés de l’atelier écriture de Michèle Grinstin.

Un bonheur (a mekhaye), des idées, du partage qui va germer pendant l’année et porter d’autant plus de fruits que nous serons nombreux à continuer de semer, arroser, nourrir les buttes, apporter du compost ...

Voir aussi le lien :

https://docs.google.com/document/d/...