Faut-il s’autoriser toutes les langues ?

Joëlle Cordesse, professeur d’anglais, sémioticienne
mercredi 2 novembre 2011
par Lilian Brower Gomes
popularité : 4%

...

Langues commune, cultures vivantes

La question de la langue commune s’est posée de façon récurrente dans l’histoire, et elle se résout, dans une société monolingue, par la victoire d’une langue sur les autres, et le refoulement de ces dernières, au détriment de toutes. L’une, contrainte à la défensive, tend à se fossiliser, les autres meurent ou se débattent pour ne pas mourir. La guerre des langues a été décrite par Louis-Jean Calvet, par Claude Hagège.

Le projet européen repose la question de la place du français dans la société française, bousculée par l’hégémonie grandissante de l’anglais. C’est l’idée d’une nécessaire compétition entre les langues que la transformation de la pédagogie peut battre en brèche en donnant à toutes une place dans une société plurilingue...

Pour en savoir plus, lire les pages jointes :



Documents joints

page1
page1
page2
page2
page3
page3
page4
page4

Navigation

Articles de la rubrique